L'église de Courchapon

La paroisse de Courchapon est très anciennement attestée. Son autel est confirmé à la collégiale Sainte Madeleine de Besançon (1109),

L’accès à l’église paroissiale de la « Conversion de Saint-Paul » se fait par un clocher porche qui mène à une nef plafonnée du XIVème siècle à l’architecture épurée et au mobilier simple. Le sanctuaire est éclairé par quatre fenêtres du XVIIIème siècle, aboutissant à un chœur de même époque. A gauche du chœur de l’église se trouve une chapelle seigneuriale dite « des Moines », ornée d’une clé de voûte, d’une dalle carrée aux armes de la famille de Saint-Claude, et d’une fenêtre à meneaux qui abrite un ancien fragment de vitrail de XVIème siècle. Il s'agit d'un des plus anciens vitrail de Franche-Comté. Il est inscrit depuis le 5 décembre 1908 à l'inventaire des monuments historiques.

 


On trouve 3 pierres tombales de la famille de St Claude et la tombe de Guillaume Grappyn, curé de la paroisse décédé en 1518.

Photos : Sources  personnelles

Eglise courchapon2
Tombe1
Tombe2
Tombe grappyn

 

Vitrail 1

 

 

Photos du vitrail et de la dalle aux armes de la famille de St Claude que l'on trouve à l'intérieur de l'église de Courchapon.

Photos : Sources  personnelles

Armes st claude

La famille de St Claude

Originaire de Savoie, la famille de Saint-Claude s’installe en Franche-Comté à la fin du XVe siècle. La présence du caveau familial à Courchapon laisse à penser que cette localité a pu être leur premier lieu d’accueil. En 1485, Louis de Saint-Claude, écuyer, acquiert des mains d’Henri d’Orsans un fief à Lantenne qui, désormais, portera son nom. Si la famille de Saint-Claude demeure sentimentalement attachée à Courchapon où elle continue à se faire inhumer, elle ne manque pas de se faire bâtir à Lantenne un manoir qui subsiste toujours, élégante demeure du XVIe siècle flanquée de deux tours rondes en poivrière.

Les armoiries de la famille de Saint-Claude étaient de gueules au sautoir écoté d’or (sur fond rouge, une croix en diagonale munie d’ergots, jaune) ; elles subsistent sur un vitrail remontant probablement au XVIe siècle en l'église de Courchapon, ainsi que sur une pierre sculptée surmontant le portail latéral de l’église de Villers-Buzon.

Extrait de la page de Lantenne vertière

http://nicolasvernot.free.fr/?page_id=437

 

La présence de la famille de St Claude est également attestée chez nos voisins de Villers Buzon,

...La présence de cette pierre armoriée au-dessus du portail latéral de l’église de Villers Buzon laisse à penser qu'elle marquait une ancienne chapelle seigneuriale. Les armes qui les ornent sont connues : elles appartiennent à la famille de Saint-Claude. Les émaux nous sont donnés par un vitrail de l’église de Courchapon datant vraisemblablement du XVIe siècle : de gueules au sautoir écoté d’or. Au sol de la même église, la pierre tombale d’Othenin de Saint-Claude (1557) et de son fils Jean (1585) donnent les mêmes armes, à la différence près que le sautoir n'est pas alésé comme à Villers-Buzon ; cette variante n'a probablement pas de sens particulier...

Extrait de la page de Villers Buzon

http://nicolasvernot.free.fr/?page_id=242

 

 

 

 

Ajouter un commentaire